Conférence de Presse du 16/07/2020 devant l’usine

Un rassemblement très sérieux et très offensif avec la participation active du secrétaire national de la Filpac , du délégué syndical CGT de Crèvecoeur, et du secrétaire départemental CGT, que nous remercions vivement de s’être déplacés, et de nous avoir apporter l’expertise dont nous avions besoin .
Depuis le rachat de l’usine et les déclarations péremptoires du nouveau propriétaire, nous prenons très au sérieux le risque de démolition du site papetier de Bessé !Malgré les propos rassurants de nos élus , rien n’indique pour l’instant , que les promesses de création d’emploi seront tenues ! Nos amis de la CGT ont souligné l’incohérence qu’il y a à déclarer vouloir importer à Bessé certaines productions, dont le papier sécurisé, présenté comme  » la garantie » du sérieux du plan de reprise !
Nous lançons une lettre ouverte à Monsieur Macron , dès la semaine prochaine Serge Bardy), une demande de réception urgente par le Préfet lui à été transmise ,nous voulons lui demander de protéger les machines à papier et de donner suite aux promesses de financement de l’étude pour notre projet ! Une commission d’enquête parlementaire vient d’être mise en place à L’Assemblée Nationale sur le papier recyclé, nous sommes en contact avec plusieurs députés. Nous ne voulons pas voir détruire le site d’Arjo, parce que celui-ci, est concerné par cette étude sur la production de papier recyclé ! le site de la Chapelle d’Arblay vient d’être mis « sous cloche » pour un an ! Bessé sur Braye n’a jamais eu cette chance , pourtant il est indispensable si l’on veut reconquérir notre indépendance dans ce domaine, qui coûte cher à la France , dans le commerce extérieur , mais aussi par le poids du chômage et de la destruction du bassin d’emplois ! Nos élus se sont montré bien inconséquents en nous apportant leur soutien, alors même qu’ils discutaient avec Monsieur Petit, qui n’est pas du tout « tombé du ciel par miracle « , comme la presse l’a affirmé !
Nos amis de Crêvecoeur ont connu les mêmes déceptions . Nous en tirerons les leçons !
Nos partenaires parisiens vont être reçus, et notre projet soumis à Monsieur Petit , la plupart des participants ont déploré les conditions de vente du site par le tribunal de Commerce de Nanterre, qui ne regarde pas les dégâts commis par la liquidation d’Arjo, le coût du chômage, de l’exil forcé de plusieurs ex-salariés en CDD bien loin de chez eux ! L’indifférence de ceux qui se résignent à cette situation en faisant semblant de pleurer sur le sort de la population devient pesante !
Restez branchés sur FB  » Pour sauver Arjowiggins » , nous vous tenons au courant de la suite , et….
Prenez soin de vous !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s