Compte-rendu de la réunion du 16 janvier et point sur la situation d’Arjo

Arjowiggins-Bessé-sur-Braye-Sarthe-960x640

Malgré un froid intense nous avons pu échanger pendant près de deux heures ce samedi 16 janvier avec nos adhérents de l’association, des anciens salariés et retraités d’Arjo Bessé-sur-Braye ! Dans les jours qui viennent nous allons demander au Préfet de la Sarthe de révéler les réponses de Monsieur Petit aux questions posées par les syndicats de la Sarthe :

Quels sont les réels projets de Monsieur Petit et du groupe Dottori ? Quelles garanties pour que les mesures accompagnant la vente du site soient exécutées par le repreneur ? Puisqu’il semble impossible que les journalistes du Maine ou d’Ouest France s’intéressent aux mensonges de Monsieur Petit, malgré nos efforts, nous demandons un droit de réponse sur le roman qu’on nous livre dans ces quotidiens locaux !

De même, les propos de Monsieur Lacoche, promu élu référent de Territoires d’Industrie, nous posent problème ! Il parait que des industries locales veulent embaucher, mais ne trouvent personne ? Quelles industries ? pour quel type d’emploi ? l’intérim bat son plein, les bas salaires aussi, et on se demande pourquoi tant d’anciens Arjo ont dû s’exiler dans des contrées lointaines , souvent avec des contrats précaires entrainant des ruptures familiales ! Allez Monsieur Lacoche, dites-nous tout, combien d’emplois sont insatisfaits, à quel prix et dans quelles conditions !? Avec Madame Morançais comme chef suprême de Pôle Emploi, on peut craindre le pire, vu le bilan désastreux de la liquidation d’emplois dans notre bassin de vie !

L’idéologie libérale inonde les cerveaux de nos dirigeants, pas un ne cherche de solutions en dehors de ces dogmes… l’argent public pour les entreprises sans contrepartie ni contrôle, toujours moins de droits et de salaires pour les salariés ! Ainsi, chez ces décideurs pas un ne s’offusque qu’on ait bradé le site d’Arjo pour 75000 € alors que les citoyens via les subventions et prêts d’argent public ces 12 dernières années ont versé près d’un milliard d’euros à Monsieur Lebard pour le groupe, sans le moindre contrôle ! Les véritables propriétaires du site d’Arjo, ce sont les contribuables français ! C’est à eux que devrait revenir le choix de l’avenir de ce site ! Ce qui est écœurant c’est que tous ces élus libéraux (LREM, LR, EELV, PS, Modem, RN) ne pensent qu’à alimenter le courant financier qui nourrit les véritables parasites du système, les actionnaires, qui se sont installés entre les salariés producteurs de richesse, et l’Etat grâce aux politiciens libéraux ! Il faut changer les lois et ôter leur pouvoir à tous ces élus qui nous oublient dès qu’ils sont élus, quand ils n’affichent pas leur mépris comme le président du Conseil départemental du Loir-et-Cher, contraint de renoncer à la politique après ses propos insupportables sur ses électeurs ! En Sarthe, et en Région Pays de la Loire, le mépris est de même nature, quand pendant 18 mois tous les élus LR nous apportent leur soutien, mais se couchent dès que Bruno Lemaire leur en donne l’ordre ! Mensonges et lâcheté ont marqué l’attitude de ces gens là !

Leur ôter pouvoir et confiance est donc légitime ! Nous allons révéler peu à peu les comportements de tous ceux qui se proposent à nos suffrages, l’aventure d’Arjo mérite largement ce détour parce que très instructive !

Merci à nos partenaires qui continuent à défendre notre projet auprès d’investisseurs potentiels, et à l’Assemblée nationale ou au comité pour la Relance !

La semaine prochaine sur le site action-citoyenne.info : la gestion Lebard des 10 dernières années !

Prenez soin de vous !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s